Nuit de la Lecture 2019 - 20.01.19 - Galerie #22
Nuit de la Lecture 2019 - 20.01.19
En partenariat avec le Ministère de la Culture
Samedi 19 janvier de 18h à 21h30
- Conférence du Docteur Michel Toupet, spécialiste ORL des Vertiges
- Lecture d'extraits des textes d'Alexandre Grothendieck "Récoltes et Semailles" et de Cyril Dion "Petite Manuel de Résistance Contemporaine",
ainsi que le poème "Infinity" de Ruben Arthuys
Lectures mise en voix par Lionel Cecilio et Anthony Pelé

- Concert acoustique du guitariste John Alvarez et rencontres avec les artistes.

Dans le cadre de l’exposition Géométrie Spatiale présentant les œuvres de Laura Nillni, Jordane Saget, Axël Kriloff, Benjamin van Blancke, Mirit Mikhail, Catalina Sour Vasquez et Diane Merli, la galerie s’associe de nouveau à la Nuit de la Lecture 2019.
La majorité des œuvres sont créées en exclusivité à l’occasion cette exposition autour des Sciences, de la Nature et de l’Art Contemporain.

Commissariat: Axelle Migé


La Galerie Dièse 22 présente une sélection d’extraits de textes d’auteurs et des écrivains en résidence, travaillant sur les liens entre sciences, philosophie et Arts.

L’évènement donne à voir également les portraits filmés des scientifiques et artistes participant à notre projet !BANG!, cycle de cinq ans décryptant les mécanismes de pensées de la création. L’exposition est donc le premier volet de ce livre ouvert sur une utopie autour du langage, de la transmission et du symbole.
Nous avons eu ainsi l’immense plaisir de recevoir le Docteur Michel Toupet, spécialiste ORL (Oto-Rhino-Laryngologie) lors d’une conférence illustrée par ses travaux et la danseuse Fanny Alton.
Outre ses recherches sur le vertige mondialement reconnues, le Docteur Toupet est également un passionné de musique contemporaine et d’Arts. Fanny Alton, danseuse contemporaine protéiforme, a notamment collaboré avec Caroline Carlson et Jérome Bel. Elle explore dans son travail personnel les liens entre humain et environnement.

Inspirée par les travaux de Boris Asancheyev et Alexandre Grothendieck, mathématiciens, l’exposition donne carte blanche aux artistes pour traduire en métaphores l’épure de la géométrie descriptive à travers un dialogue entre uchronie, psychologie analytique et animisme.
Entre réflexions métaphysiques et sensibilités personnelles, l’esprit et la matière s’incarnent dans des jeux dimensionnels en 3D et 2D, traits et pigments, ombres et lumières, mouvement et temps.
A l’instar des Trajectoires Fantômes d’Axël Kriloff, les œuvres expriment les vestiges, les fantômes d’un supposé âge d’or n’ayant probablement jamais existé ou d’un futur fantasmé.
Une expérience sensorielle et introspective à 360 degrés.


Top